Retour de vacances

baisemoi

Album(s) photo

Catégories

Liens

  • Général

AU SAUNA

Publié par baisemoi le 21 septembre 2007 à 17:26

Je suis arrivé au sauna à 15 heures, aprés avoir pris ma douche, je suis rentré au sauna; pas un chat, je rentre au hammam, dans la buée et l'obscurité j'avance à taton et me heurte à un mec assis, je me mets dos à lui pour lui présenter mes fesses, au bout d'une seconde il se met à me tripoter, une main qui saisit ma bite et l'autre pétrit mes fesses, j'avance une main et attrape sa bite raide comme du bois, je commence à le masturber mais il préfère une pipe, il me fait mettre à genou et j'engloutis sa grosse queue, je le suce en faisant un mouvement de bas en haut pour le masturber en même temps, il gémit et me dit "tu suces bien fais moi jouir dans ta bouche, je continue et pensant qu'il est prêt pour me baiser, je me lève et m'assois sur lui, sa bite rentre en moi sans hésiter je l'ai au fond de mon ventre, j'entreprends de me limer en faisant appuis sur mes mains, je me soulève et me laisse descendre,sa hampe me perfore les intestins et je sents ses couilles qui s'écrasent contre mes fesses, c'est divinement bon, il est bien monté et je le sents bien en moi, il gémit de plaisir, sa queue se raidit chaque fois que je l'enfonce tres profond, je pense que je vais pouvoir le faire jouir, mais subitement il me dit; pas maintenant, arrêtes, je me retire à regret, il se lève et s'en va.

Merde, il était bon est ce que je vais trouver quelqu'un d'autre pour me finir? enfin j'ai le temps.

Je sors et controle les cabines espérant trouver un male qui me prêterait sa bite pour me pénétrer et jouir en même temps que moi.

Personne, c'est calme le desert complet, pas une bite à me mettre sous la dent c'est la disette, quelle tristesse, comme il n'y a personne à part ce type qui n'a pas voulu aller au bout de son plaisir et du mien,je rentre dans la cabine à trous, m'enferme et j'attends, j'ai préparé un préservatif et me suis enduit de gel lubrifiant au cas ou une bite viendrait proposer son gland turgescent dans un trou prévu à cet effet.

Quelles que minutes passent, puis j'entends un bruit de pas, c'est du plancher on entend bien les gens qui se déplacent.Les pas se rapprochent, je glisse un oeil, le mec s'approche lentement de la cloison qui nous sépare, je me mets dos au mur, fesses contre, la fente bien au milieu du trou dans le mur et attends;le gars et la à quelques centimètres de mon cul, va t'il mettre sa bite ou bien sa main va s'aventurer entre mes fesses pour s'emparer de mon trou humide et ses doigts partir à la découverte de mon vagin en feu?

Oui, super le mec passe sa main, il me rentre un doigt, puis deux, il aime, il rentre quatre doigts et me les glisse en les tournant, j'adore ça, je bande comme un ane, je me trémousse, je suis à point pour recevoir sa bite; je me retire et me mets à quatre pattes et lui saisis la queue, raide et brulante, je passe la langue sur le gland, puis l'enfourne complètement au fond de la gorge, je la suce, la pompe en rentrant et sortant, je l'entend gémir, il est heureux, je continue ou j'arrête?

Subitement je la lache, et vite fait avant qu'il ne réagisse, je me tourne et me l'enfile jusqu'à la garde, il n'a pas réagit de suite il se met à me limer, j'ai l'impression qu'il veut en finir, il lime tres fort et de plus en plus vite, pendant ce temps je me branle au cas ou il jouit, je jouirais aussi.

Sentant que le sperme monte dans sa verge qui se raidit de plus en plus, il se retire subitement et me plante là comme de ronds de flans, le salaud, c'est à prendre des marrons.

Ne voyant plus personne, je décide de quitter cette cabine, je fais un tour, il y a bien des mecs, mais occupés, je descends et vais prendre un café au bar, pendant ce temps des clients arrivent, chouette, j'espère en trouver un qui aura envi de baiser et d'aller jusqu'au bout.

Mon café avalé, je décide cette fois de prendre la cabine ou il y a une table de ginécologue, c'est super, on s'installe, les jambes écartées et la rosette bien ouverte et offerte aux connaisseurs bien monté qui désrent soulager leurs couilles dans un ventre bien propre pour les recevoir.

Je m'installe, je descends au maximum vers le bas les jambes repliées, presque sur le ventre, mes fesses complètement ouvertes, la rosette sous la pression de mes genoux sur mon ventre est dillattée au maximum, je la sents tres ouverte, il faut être anormal pour ne pas profiter de la situation.

Pendant que j'atends un futur acquereur de cette rosette en manque de sexe et de sperme, je me tripote, d'une main la bite et de l'autre je me titille et me pince le bout des tétons ce qui me procure un bien être, indescriptible.J' ai les yeux fermés par le plaisir et les fantasmes.

Au rez de chaussé il y a du carrelage et vu que nous sommes nu-pieds, nous n'entendons pas les gens se déplacer, étant dans mon fantasme je n'ai pas entendu ce mec monté comme un ane qui a décidé de venir m'enfourcher jusqu'à la garde, je n'ai pas eu le temps de sentir la chaleur de son gland contre ma rondelle, qu'il avait pris possession de mon trou ouvert à cet effet et sa bite avait fait connaissance avec mon ventre de toute sa longueur, surpris agréablement, j'ouvre les yeux et un superbe mec était entre mes cuisses ouvertes,

Tu veux bien? me dit il?

Il est trop tard pour me demander, et c'est ton droit puisque je suis offert, dans cette position je ne pouvais espérer mieux, et toi tu es bien? je suis tellement bien que je vais te baiser comme tu n'as jamais été baisé,

Pendant ce temps il me limait lentement, s'arrétant de temps en temps au fond de mon ventre pour y rester le temps de savourer son bonheur, il enfonçait tres fort, à l'intérieur son gland grossissait et avait des spasmes comme s'il lachait sa semence, j'était bien ma bite était en feu, je voulais jouir, mais non c'était trop bon il fallait faire durer le plaisir, et puis tant qu'il avait envi de baiser, je ne devais pas l'interrompre, c'était lui le male, et je devais m'exécuter jusqu'au bout.

Pendant que je savourais mon plaisir et la joie d'avoir une bite en moi qui me donnait beaucoup de bonheur,je sentais une main étrangère qui me caressait les seins, une autre qui prenait ma bite et mes couilles, et je sentis une langue qui titillait mon gland, dans mon bonheur je gardais toujours mes yeux clos pour ne pas voir combien il y avait de mains et de bites pres de moi, prêtes à se faire sucer et me défoncer la pastille,

Une bite énorme était pres de ma bouche prête à se faire engloutir, c'est sa petite odeur de male qui dévoilait sa présence, machinalement comme quelqu'un qui aime les bonnes choses, j'ouvre la bouche, aussitot, elle entre pour se faire caliner et pomper, pendant que je suçais ce sucre d'orge géant, une autre bite à ma droite demandait une petite gatterie, cette fois j'en avais deux à satisfaire et en bonne ouvrière je m'affairais, suçais l'une,pompais l'autre, je léchais, j'aspirais car j'aurai aimé un peu de jus pour voir le gout de l'un et de l'autre,pendant ce temps le baiseur était toujours entrain de me défoncer le cul,je l'avais oublié, lui, mes yeux fermés combien étaient ils, j'amais autant au sauna.

Une bouche qui me suçait, une bite qui m'enculait, deux dans la bouche, quel bonheur? j'étais gaté, les mecs gémissaient, je ne pouvais dire qui est qui, quand tout à coup la bite qui me limait eu un soubressaut, une giclée de sperme brulant s'écrasait à l'intérieur de mon ventre je le sentais se raidir, il jouissait, maintenant il me prenait les cuisses pour me tirer tres fort contre sa bite qui s'enfonçait comme pour rentrer avec les couilles, il lachait tout le salaud, comme si j'étais sa putain il me donnait tout, c'était bon, je me retenais pour ne pas en faire autant, que diraient les trois autres, eux aussi avaient le droit, pourquoi lui et pas eux? dans la position ou j'étais ils avaient le droit de me prendre et même le devoir, j'étais offerte à toutes les bites qui voulaient jouir.

Puis lentement il retire son membre encore raide, et vient pres de moi pour me dire merci c'était super, je lui dis merci à toi.

Celui qui me suçait la bite étant pres de mon trou ouvert dégoulinant de sperme, n'avait pas la permission, mais il l'a prise, je suis d'accord il a le droit, il me pénètre d'un coup, sa queue à peu pres pareille, moins longue, mais plus épaisse, je préfère car on sens mieux une grosse bite, elle frotte bien les bords, pendant qu'il me lime, une bite se fourre dans ma main et une bouche prend la relève pour me dévorer le sexe, je n'ai plus qu'une bite dans la bouche.Je la suce goulument pour la faire jouir, mais il préfère attendre pour me baiser et me remplir un peu plus mon ventre qui refoule déjà le trop plein.

Mon euillet ouvert au sona

C'est une vraie usine à pomper, on entend des bruits de sucettes, des bouches qui aspirent, des flocs et plein d'honomatopées, je suce avidement, l'autre me bouffe la bite et le quatrième entre mes cuisses me bourre le cul, il me tiend par les cuisses et s'active en enfonçant plus profond à chaque va et vient, je suis comblé, de la bite tant et plus alors que l'apres-midi s'annonçait triste.

Tout le monde s'affaire, le mec prend sa bite et se masturbe en même temps que je le suce, me prend la tête pour ne pas que je recule lors de sa masturbation, l'autre me branle aussi pendant qu'il me suce, et le suivant accélère son mouvement de va et vient, quand tout à coup dans un ensemble perfait tout le monde se met à gémir à raler, je sents la première giclée de sperme dans ma bouche, pendant que je commence à éjaculer dans la bouche du mec qui me pompe , il aspire, une giclée s'écrase au fond de mon ventre, il appuie de toutes ses force et je reçois toute sa semence, je sents que ça déborde, ça coule entre mes cuisses c'est tres large,je sents mon trou complètement ouvert, il enfonce vide complètement ses couilles, le sperme coule dans ma bouche, j'en avale pendant qu'une partie coule sur ma joue, je me vide entièrement dans la bouche qui me réclame plus de jus, je suis barbouillé de sperme le cul, le visage, les cuisses c'est bon, c'est merveilleux, nous avons jouis à l'unisson, nous nous remettons de nos émotions, je lèche gentillement la bite qui m'a baisé et je fais une pipe au quatrième qui n'a pas pris son pied, comme je suis un peu fatigué par tous ces efforts,je le suce rapidement en le branlant, il ne tarde pas à me donner son sperme, chaque giclée est avalée machinalement, j'adore l'odeur et le gout pour c'est un nectar que je ne peux pas gaspiller,je pourrais en boire sans être rassasiée.

Nous nous sommes quittés à regret, mais comblés de bonheur.

Marcelallaux@yahoo.fr

Commenter
 authimage
Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« juillet 2014 »
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Récemment…

Archives

Images aléatoires

J'aimerai être femme
Mon mec veut rentrer

Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |